04 juin 2006

Alicia, Jour 8

    Ce matin, Alicia a fait des efforts pour se lever de bonne heure. Il faut dire qu'elle commence assez tôt, ce qui ne lui laisse pas beaucoup de temps pour draguer et encore moins pour apprendre à faire la cuisine. La seule chose qu'elle sait faire, ce sont les céréales. Ah, ça ! Les céréales, elle en mangerait à toutes les sauces. Encore une chance que je veille un peu sur sa ligne. Parce que si tu tiens à garder tes jolies formes de femme fatale, il faudrait que tu fasses un peu attention à ce que tu manges.

    - Bah ! Avec tout le sport que je fais, je risque pas d'avoir quelques kilos mal placés !

    Bien évidemment, je me doute parfaitement qu'elle ne parle pas de footing...


    - Ah ! Mais quelle horreur ! C'est quoi ces petites choses monstrueuses qui grouillent devant ma porte ?

    Ce sont des cafards...

    - Mais c'est horrible ! Ah, puis je m'en mets plein les baskets !

    Laisse, on appellera le désinctiseur quand tu seras rentrée du boulot. Avec un peu de chance, ce sera un gentil garçon très mignon qui te regardera avec des yeux éperdus d'amour... Comme les autres, quoi.


    Les temps sont plutôt rudes, actuellement. Pas de grives à portée de main, il va falloir manger des merles. Mais ce n'est pas en restant enfermée à la maison qu'elle va en trouver, des merles. Dis, Ali ? Ca te plairait d'aller faire un petit tour au bowling du centre-ville ? Tu sais, celui qui fait resto en même temps.

    - Tu crois que je pourrais rencontrer quelqu'un d'assez aimable et qui accepterait un rendez-vous avec moi ?

    Evidemment ! Pourquoi tu crois que je te pousse à aller te balader ? Si tu restes enfermée dans ta petite baraque, tu ne risques pas de rencontrer une nouvelle âme soeur. Faut savoir faire des kilomètres, parfois, pour trouver le merle.


    Et elle à peine arrivée dans le resto bowling qu'elle l'a déjà trouvé, le merle ! Enfin, je devrais dire : le moineau déplumé. M'enfin, quand on a pas de grive... oui je sais, je vais pas vous la refaire celle-là. Comme je l'avais prédit, ce moineau-là n'a d'yeux que pour Ali qui lui en met plein les mirettes avec ses formes avantageuses et son sourire colgate. Ajoutez à cela la mini-jupe et le bustier rouge, et le gars lui tombe dans les bras avec une facilité déconcertante. C'est tellement simple que je m'ennuyerais presque...


    Mais... Alicia ? Je peux savoir ce que tu fais ?

    - Ah ! Attend un peu, tu me déconcentres ! Et... STRIKE !

    Mouais, pas difficile de faire un strike, y avait qu'une quille.

    - Normal, j'ai eu les autres avant. Ah, t'avais raison, c'est une bonne idée de venir ici, je m'amuse comme une petite folle.

    Oui, et tu vas arrêter de t'amuser parce qu'il y a ton moineau qui t'attend. Alors haut les coeurs, cocotte, et à la guerre !


    Tu sais, quand je disais "à la guerre", tu n'étais pas obligée de sortir tout de suite l'artillerie lourde ! M'enfin, si ça lui fait plaisir. Tu fais ce que tu veux, après tout. C'est toi la séductrice, moi je suis juste le doigt qui clique sur des boutons pour t'aider un peu. Au fait, Ali... Tu peux me dire pourquoi il est habillé en pyjama tâché, ton moineau ?

    - Attends, je vais lui demander.

    Mais n...

    - Dis-moi, mon chou, quel est donc ce costume étrange que tu portes-là ? Viens-tu d'un autre pays ?

    - Oh cré diou, ben sûr qu'non ! Moi, j'suis ben d'part z'ici ! Dame, j'suis un pur du coin. C'te vêtement, c't'un costume d'travail. Sûr que quand on bosse au cul des vaches, faut ben être habillé pour point s'salir de davantage !

    M.E.R... veilleux... je sens que je vais adorer ce mec.


    Sous ma houlette, Alicia a ramené le paysan chez elle. Enfin, quand je dis paysan... Pour moi, c'est un flemmard négligé mais bon, si j'en crois les listes des nouveaux PNJ, celui-ci doit en faire partie, alors je ne vais certainement pas chipoter en dépit de l'odeur qui émane de ses fringues.

    - Oh, mais on dirait bien que tu es chatouilleux, mon chou... Guili guili guili !

    Non mais pincez-moi, je rêve ! Voilà qu'elle se met à lui faire des guilis partout... Et ta méthode de drague, Alicia ? Tu l'as oubliée dans ton tiroir ?


    D'accooooooord, je retire ce que j'ai dit. C'était juste une petite botte magique afin d'attendrir le paysan.

    - Oh, cré vin d'diou d'cré vin d'diou ! C'est-y qu't'es bonne, toué ! Dame, que tu m'fais ben d'l'effet qu'j'en suis tout r'tourné !

    Et encore, il a pas eu le droit au reste de la cargaison. Là, ce n'est qu'un prélude. Elle est juste en train de le mettre en condition pour le feu d'artifice.


    Tenez, en parlant de feu d'artifice, voilà le commencement ! Un beau baiser langoureux de derrière les fagots, v'là t'y pas que le gars est tout émoustillé ! Il voudrait bien lui faire part de sa surprise et de son contentement, mais il n'a le temps de rien faire. Faut reconnaître qu'Alicia ne le laisse pas beaucoup respirer. Bon, c'est bon Ali, lâche-le. Il va finir par nous faire une crise cardiaque, si ça continue.


    Elle est dans une forme olympique, mon Alicia ! Ca aide de travailler dans le sport. On est moins essouflé quand on fait des efforts et de la plongée sous-marine en apnée. Et à moins que je me trompe, cette plongée-là rapporte quand même quatre points ! C'est-y pas beau, ça ? Hein ? Ah, autant il y a des fois où j'ai envie de mettre des baffes à Alicia, autant là, je l'admire, je l'aime, je la vénère ! C'est une déesse, une professionnelle, une... ah, vous trouvez que j'en fais trop... ok, je me tais...


    Tu m'as l'air sacrément contente de ta journée, ma cocotte.

    - Tu m'étonnes, si je suis contente. Ils tombent tous comme des mouches autour de moi. Et puis celui-là... ouah... c'est un pro de la plongée sous-marine. J'ai hâte d'être à demain pour l'inviter une nouvelle fois ! Je crois qu'on n'a pas encore fait le tour du sujet.

    Ca, c'est le moins qu'on puisse dire. Il manque encore deux gala-gala pour en finir avec lui. Et profites-en, tu es encore jeune et innocente. Il arrivera un jour où tu te rangeras et où tu trouveras quelqu'un de bien, qui serait capable de passer le restant de ses jours avec toi...

    - Tu veux parler de mariage ?

    Qui ? Moi ? Naaaaaaaan... enfin... hum... va dormir, ça vaut mieux...


    Score de la huitième journée : 4 points ! Heeeeeeeeeeeehaaaaaaaaaaa ! Je suis de bonne humeur, tout d'un coup !

Posté par ParkerJones à 13:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Alicia, Jour 8

    On arrive à tout avec de la perseverance.
    Alicia repart après un début assez dur.
    Vivement la suite !!

    Posté par simsfolip, 04 juin 2006 à 22:19 | | Répondre
  • Et elle est plus motivée que jamais, pour la suite Et moi aussi, par la même occasion

    Posté par Parker, 05 juin 2006 à 01:38 | | Répondre
  • vêtements

    Salut !

    Je viens de découvrir les aventures d'Alicia, c'est vraiment génial ! Il me tarde de connaître la suite.
    Mais je voulais aussi savoir d'où viennent les vêtements et le maillot d'Alicia...ils sont trop bien !
    Merci par avance pour ta réponse et bonne continuation !

    Posté par Clo, 21 juin 2007 à 12:56 | | Répondre
Nouveau commentaire