31 mai 2006

Alicia, Jour 7

    Une nouvelle journée se lève pour mon Alicia. Ce matin, elle bosse à neuf heures, donc la voiture vient à huit heures. Et naturellement, à sept heures et demi, Ali dormait toujours. J'ai donc sonné l'alerte général et le branle-bas de combat. Allez hop ! Toilettes, douche et qu'ça saute, soldat !

    - Chef, oui chef !

    J'aime quand on exécute mes ordres. La voilà qui va sagement rejoindre la voiture qui l'attend depuis une demi-heure.

    - Dis donc, tu as vu le chauffeur ? Pas mal, non ?

    Laisse tomber, les chauffeurs, ça se drague pas. Dommage, d'ailleurs, parce que ça nous ferait des PNJ en plus...


    Avec ce qui restait sur le compte bancaire d'Alicia, je me suis permise de profiter de son absence pour faire quelques réaménagements majeurs de la maison. Comme vous pouvez le voir, je l'ai agrandie, j'ai changé la salle de bain de place, j'ai prévu la future chambre du bébé (Alicia va se demander pourquoi il y a une pièce vide mais je vous interdis de lui en parler pour l'instant). Et pour finir, je n'ai pas été bête, j'ai fait un petit balcon derrière la maison pour y mettre le jacuzzi. Je vous jure que si on surprend encore Alicia en pleine frasque aquatique, je veux bien me pendre !


    Et Alicia revient du boulot, toute heureuse d'avoir reçu une promotion. Elle est maintenant un espoir du sport. Et c'est à qui qu'on dit merci ? A Bibi, bien sûr. Allez, aujourd'hui, s'agit pas de chômer. On a pas mal de points... euh... d'honneur à rattraper. Non mais c'est vrai, quoi. Non seulement Alicia a le moral dans les talons mais moi, je suis la risée de tous.

    Aussitôt rentrée, douche et téléphone. Elle n'en a pas fini avec son collègue, le fameux Alex. Le baiser langoureux, c'est fait. Il manque les gala-gala pour terminer la conclusion en bonne et due forme. J'ai quand même eu une bonne idée de mettre le jacuzzi ici, n'est-ce pas ? En tout cas, ils ont l'air d'apprécier, les tourtereaux. Et deux points, deux !


    Pourquoi s'arrêter en si bon chemin quand on est toujours en forme ? Après deux ou trois autres explorations sous-marines, histoire de compléter un peu la barre de relation, Alicia lui sort le grand jeu. Non, pas le massage ordinaire. Eh oui ! Elle a un peu revu son système de drague, la petite. Maintenant, elle fait du massage aquatique. Tout aussi efficace, si ce n'est pas plus. J'en suis presque jalouse... Moi aussi, je voudrais un massage dans un jacuzzi !


    On ne vantera jamais assez les mérites de la Smoogo. Non contente de rouler à l'essence, elle a aussi des amortisseurs extrèmement résistants qu'Alicia a bien envie de montrer à Alex.

    - Tu sais, mon chou, cette voiture ne paye pas de mine de l'extérieur, mais à l'intérieur, c'est mieux qu'un jacuzzi.

    - Oh, Alicia, tu sais parler aux hommes, toi !

    S'il le dit... En tout cas, ça me rapporte un nouveau point, ça. Je suis contente !


    Houla ! Alicia, attention derrière toi ! Le vrai-faux blondinet est là. Tu as de la chance, il s'en va, mais tu prends des risques, là !

    - Mais ne t'en fais pas, je sais ce que je fais. Et puis, il est déjà presque plus là, qu'est-ce que je crains ?

    A part une nouvelle paire de baffe, pas grand chose... C'est moi qui perds le plus, dans cette histoire.


    - Alicia, j'ai vu que tu avais le tout dernier lit de chez Faigrododo ? dit Alex. Il doit être vraiment confortable, non ?

    - Tu veux essayer ?

    - Je n'osais pas te le demander.

    Humph... ce gars-là, c'est un "aspiration amour" que ça ne m'étonnerait pas. En attendant, ça fait les affaires du score. Un point en plus. Si avec tout ça, Alicia ne retrouve pas son honneur, je me demande ce qu'il faudra de plus.


    La journée s'achève dans le bonheur total. Moi je m'endors, mais Alicia est presque prête à remettre ça. Mais il ne faut pas abuser des bonnes choses. Demain, après le boulot, je te promets que tu auras de quoi t'amuser.

    - Bien, bah dans ces cas-là, je file me coucher. Finalement, je suis un peu fatiguée, pas toi ?

    Si beaucoup. Rien que de te voir faire, ça m'épuise. Mais... Oh ! Regarde-moi ça. Voilà ton amoureux actuel qui arrive avec son sac magique pour t'offrir une magnifique fontaine en cadeau ! Bon, je crois qu'on ferait mieux de s'en débarrasser, de ce cadeau... si jamais l'un des amants d'Alicia tombait dessus, le Bon Sim seul sait ce qui se passerait.


    Non, je ne me suis pas trompée dans mes images. C'est bien la deuxième fois en une heure qu'Alex rapplique pour lui offrir une fontaine ! Résultat des courses, voilà qu'Alicia se retrouve avec deux fontaines sur les bras. Je ne sais pas si c'est un bug ou si le gars a de l'argent à jeter par les fenêtres, mais en tout cas, il nous garni le compte en banque sans le vouloir. Avec ça, je vais pouvoir revoir le mobilier de la demoiselle. Elle qui voulait vivre dans un palace, elle vient de s'en approcher...


    Décidément, il ne dort jamais, lui ! Après les deux visites pour les fontaines à 5000 et des bérouettes, voilà qu'il revient une troisième fois pour lui offrir un bouquet de roses. J'en suis presque déçue... j'aurais préféré qu'il ramène une troisième fontaine... M'enfin, faut pas demander le bras quand on a déjà une bonne partie de la main...

Score de la journée : -1 point... C'est marrant, j'ai comme une impression de déjà-vu...

Posté par ParkerJones à 16:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Alicia, Jour 7

    Tu peut te vanter d'avoir un challenge qui change des autres.

    Avec l'argent des fontaines, Alicia va pouvoir agrandire sa maison ou mettre un étage.

    Tu pourrais lui mettre une salle "spécial bouquet" vu le nombre de bouquets de roses qu'on peut avoir dans un challenge Séduction.

    Posté par simsfolip, 31 mai 2006 à 16:48 | | Répondre
  • Salut

    j'aime bien ton histoire et je me demande pourquoi il ya si peu de commentaires enfin... j'voulais te demander comment t'as fais pour avoir de si belles tennues logiciel , manoeuvres .... svp réponds moi surmon mail amal_latrous@hotmail.com bye

    Posté par miss1712, 29 novembre 2006 à 13:42 | | Répondre
Nouveau commentaire